Work in progress

Sucettes-hameçons






Les sucettes-hameçons évoquent la perte de l’innocence au cours de la vie. Cette confiserie qui plaît beaucoup aux enfants c’est l’innocence, l’âge tendre de la vie et sa merveilleuse insouciance. Cependant cet état de grâce a un terme qui est celui des épreuves et des choix auxquelles chacun est confronté en grandissant. L’hameçon qui est enfermé dans chaque sucette représente une douleur en puissance, une épreuve potentielle, indissociable du sucre qui l’entoure, comme un “voile” qui sépare de la réalité. L’hameçon n’est pas incontournable cependant : visible par transparence, il peut être éludable pour qui est clairvoyant. “Ne vous avisez pas de les consommer, vous le regretteriez douloureusement.” Mais que valent les mises en garde ? Qu’en faire ? Ne sont-elles pas vaines lorsqu’on est insouciant ? Il faut certainement être un peu inconscient pour goûter aux sucettes-hameçons. S’il suggère une douleure, l’hameçon sert d’abord de piège pour attraper. Et, mieux vaut être aidé pour s’en débarrasser le cas échéant. En définitive, les sucettes-hameçons de Lucas Ruiz doivent être perçues comme une allégorie de la vie : douce au début, puis bardée de douleurs et de pièges face auxquels la sociabilité revêt une importance majeure. La fameuse comparaison de la vie avec une boîte de chocolat - “on ne sait jamais sur lequel on va tomber” - insiste sur le caractère imprévisible de l’existence. Les sucettes-hameçons disent quant à elles l’inéluctabilité de ses épreuves. (et la perte de l’innocence.)




















Sucettes-hameçons, techniques diverses, 2018